Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 shena création

Entretien des rosiers au printemps

28 Juin 2009 , Rédigé par shena Publié dans #Jardinages & entretient

Entretien des rosiers au printemps

Au printemps, les rosiers sortent vigoureusement de leur sommeil et nous gratifient rapidement de leur floraison généreuse. En plus de la taille, un minimum de soins est nécessaire si vous souhaitez profiter longtemps de cette charmante compagnie. Petit pense-bête...

      

Apport d'engrais

A réaliser de préférence au début du printemps, avant le grand redémarrage de la végétation. Apportez un engrais riche en magnésie (vendu dans le commerce sous l'appellation engrais rosiers) au pied de vos rosiers. Epandez un peu de poudre, et griffez avec l'outil approprié pour mélanger à la terre.

Si vous n'avez pas déjà effectué ce travail en mai, il n'est jamais trop tard pour bien faire!

 

Paillage

Paillez le sol au pied des rosiers avec du compost "maison" (déchets de tonte par exemple), des déchets de cacao (Mulcao), du fumier issu de champignonnière, de la paillette de lin ou encore de la paille.

Pas d'écorce de pin : ils n'aiment pas ça.

 

Traitements

Traitez préventivement contre les parasites et les maladies :

 

oïdium : traitement total ou soufre en poudre à diluer,

pucerons : coccinelles en lutte biologique ou de l'anti-pucerons liquide à pulvériser.

Rosier dégingandé

Vous pouvez pincer ou tailler les tiges des rosiers peu ramifiés pour leur redonner une belle silhouette. N'ayez crainte, de nouvelles tiges apparaîtront même si la saison est avancée. Attention! Vous vous privez ce faisant d'une partie de la floraison.

 

Sus aux gourmands !

Supprimez les gourmands, ces rameaux qui prennent naissance au dessous du point de greffe, et se développent au détriment du sujet greffé.

 

Trop tard pour planter ?

En mai, les pépinières proposent généralement des sujets en fleurs. Quel plaisir alors de choisir en parfaite connaissance de cause les sujets qui iront embellir votre jardin, un coin de mur ou la terrasse.

 

Evidemment, la meilleure période de plantation des rosiers est passée. 2 solutions possibles :

 

vous êtes patient(e) et vous notez sur un coin de papier le nom de la variété qui vous a plu, pour l'acheter plus tard l'hiver venu,

vous plantez ces rosiers proposés en conteneurs ou en motte de tourbe conditionnée.

Dans ce deuxième cas, il faudra veiller très soigneusement à l'arrosage : comme l'arbuste n'aura pas le temps d'établir ses racines avant les grandes chaleurs, une sècheresse prolongée pourrait

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article