Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 shena création

Articles avec #mes poesies tag

Enfance brisée

10 Janvier 2012 , Rédigé par shena Publié dans #Mes poésies

 


 

Enfance brisée


Une enfant de 8 ans pleure recroqueviller sur la poussière
Seule apeuré, les mains serrent au ventre
Dans le noir de ce grenier solitaire avec les rats errant
Les cris silencieux que pousse son cœur
S’écrase dans l’indifférence et l’ignorance
Sa tête posée sur un vieux coffre de fer rouillé
Déchirer son enfance et ses contes de fée
Dans une longue douleur, qui ne calmera jamais
Sali son petit corps de poupée
Endolorie créature abandonnée
Attendant que l’ont vient la délivrer
Elle a eu le courage de ramper pour passer
de grenier en grenier avec les rats qui l’entoure
Alors tremblante et aller dans sa chambre se cacher
A l'époque la pédophilie n’entais pas divulguer
A l’époque la pédophile était cachée
Tu as brisé cette enfance sans regret
Personne n’a remarqué ce regard changé
Ses larmes coulées
Pauvre poupée de chiffon froissé
Tu et mort noyer dans ce canal
Est-ce la punition que dieu te réserver?
Je sais ni te haïr ni te maudire
Je ne veux que t’oublier
Aujourd’hui lorsque près du canal je vais
J’ai la terreur de te voir surgir de l’eau
Comme un cauchemar qui na pas de fin
Alors tremblante je retourne vite chez moi
Emportant au creux de mon cœur cette enfant
Que je fus cette enfant que je n’ai pu être
Dans ce corps de femme cacher
Et je tourne mon regard vers le ciel
Dans une autre vie peut être
Cette enfant reviendra
Et pourra vivre une enfance
Sans sourire brise sans rêve inachevé
Sans que tu viennes brise l’innocence
Revire pour avoir la délivrance
De ce cauchemar en moi garder










Lire la suite

Une autre histoire

10 Janvier 2012 , Rédigé par shena Publié dans #Mes poésies

 

 

 

 

 

 

 

Une autre histoire

 

Amour, tendresse,
Amour, caresse,
Amour promesse
Voilà encore une histoire qui commence,
Un brin de folie un cœur qui bat.
La sensation d’être à nouveau là
Renaître des cendres éparpillées
De tant d’amour déchiré
Croire et vouloir croire
Que tout n’est pas terminé
Que tout n’est pas achevé
Est-ce encore un rêve
Un espoir qui restera un rêve?
Ou enfin un amour vrai
Amour sublime
Amour partage
Amour de flamme
Pour réchauffer ma vie de femme

Shena

 

 

 

 

 ange1.jpg

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Deux Goute de liberté

10 Janvier 2012 , Rédigé par shena Publié dans #Mes poésies

Deux Goute de liberté

shenaprisonnier-copie-1

 

Dans ta cellule, prisonnier de tes faits 

 

Que tu croyais être ta force tes idées

 

Tu ne vois que le ciel de trou

 

Ce ciel ou rien ne vie que le temps qui s'enfuit

 

Une larme de lumière pour éclairer tes remord

 

Toi même tu te crois fort

 

Tu pense.... tu pense...

 

Tu voyages en fermant les yeux.

 

Tes yeux qui parfois ce remplisse de larmes

 

Tu n'aspire qua deux gouttes de libertés

 

Mais prisonnier que tu fais de ta vie

 

  shena

 

 



Lire la suite

Où le vent me mène

10 Janvier 2012 , Rédigé par shena Publié dans #Mes poésies

Où le vent me mène





Avance vers je ne sais où,

parfois avec découragement je l’avoue

Avance dans une nuit de non s’avoir

Savoir où le vent me mène

Où le temps me traîne

Sur ce chemin ou tant de personnes ne sont plus

Sur ce chemin ou tant de vies disparues.

Je marche avec espoir, les yeux tournées vers l’aigle de lumière,

mon guide chaman...

Et dans la musique qui se joue

Je pars retrouver dans cet autre monde

Le bien être

Que je n’ai pas trouvé

là où la vie ma vie ma menée...

Et dans un tourbillon d’éclat luminescent, je retrouve enfin

Le bonheur

Là où le vent me mène

là où la foi me guide

Là où je suis vraiment moi... !






Lire la suite

Je t'aime

10 Janvier 2012 , Rédigé par shena Publié dans #Mes poésies

Il n'y a qu'un seul mot pour dire je t 'aime

Un mot tout petit au sens si grand

JE T’AIME

l'amour

Mais se mot et si petit pourtant

Je me suis promenée

Tout le haut dans mes pensées

J’ai espérer 

Puis dans mon voyage

J’ai trouvé ce message

Un petit mot 

Qui veut dire toi et moi

Je ne suis qu'un petit bout de femme

A la vie emplie de drame

Ma sensibilité à fleur de peau

Mon amour qui ne trouve pas les mots

Pour dire encore

JE T 'AIME un jour

ce jour la sera le plus beau

shena

 


Comme on porte un flambeau

De gloire et d'espoir

Je lève au ciel nos deux noms

Dépose dans un plateau d’argent

Qu’elle soit béni notre union

Dans le silence

Je dépose mon amour

Avec ma tendresse tous autour

De mes mains frêles je te le tant

Voici pour toi l’offrande de mon moi

De tous mon être, je suis à toi

Ne blesse pas cet amour là

JE T’AIME oui je T’AIME-toi

 

 

 

 

Lire la suite

Le temps s'arrête là

10 Janvier 2012 , Rédigé par shena Publié dans #Mes poésies

Et le temps comme une image figé sais arrêter là


Plus rien ne bouge
Plus rien ne va
Tu na plus les mots d’autre fois.
Tu na plus besoin de moi.
Rien…. Il ne reste que le souvenir.
De ce jour où j’ai cru être aimé de toi
Comme on ne m’avait jamais aimez au paravent.

Et le temps sait arrêter là
Plus rien
Trop de mensonge sont venu déchirer
L’image que j’avais de toi en mon cœur.

Trop de colère offerte en réponses a mes questions
Puni de vouloir la franchises
Punis de vouloir comprendre
Trop de réponses si criantes
De dérive muette silencieuse qui veulent dire

Non je ne te le dirais pas….

Tu et qui pour vouloir s’avoir cel

Et le temps sait arrêter là
Garde ta vie
Tes secrets
Tes amies
Tes flirts
Et bien d’autres choses encore

Garde tout

Trop de mensonge sont venu déchirer
L’image que j’avais de toi en mon cœur.

Trop de colère offerte en réponses a mes questions
Puni de vouloir la franchises
Punis de vouloir comprendre
Trop de réponses si criantes
De dérive muette silencieuse qui veulent dire
Non je ne te le dirais pas….

Alors d’un main fatiguées
Je fige ce temps ici
Pour que l’oubli de toi vienne me délivrer enfin
Que tu puisses a ta guise
Être libre
Et ne plus devoir rendre des comptes
Car je ne te suis pas exclusive
Juste une histoire un peu plus longue que d’autres

Je me dis juste pour me faire fuir
Il a choisi
Et je ne fait que suivre sont choix
Le laisser libre comme il le désir
Ne plus être un poids
Ne plus être
Celle que l’on éjecte
Pour être libre
Celle a qui on fait mal pour pas dire la vérité
Celle a qui on donne les tords pour ne pas devoir avoué
La ici le temps s’arête pour toi et moi
Ta liberté sa y et tu là
Tu peu à ta guise chercher une autre que moi
Sans me garder moi ici
Juste pour les jours gris
Les autre te dessineront peut être le paradis
Que tu na pas trouver avec moi
Puisque tu na pas eu assez de mon amour pour toi
Je te laisse à tes amies
Tu na plus a me mentir
La ici le temps s’arête pour toi et moi
Ta liberté sa y et tu là
je ne t'aime plus.
      

Lire la suite

Dieu de lumière

10 Janvier 2012 , Rédigé par shena Publié dans #Mes poésies

Dieu de lumière

 

 

 

 lumiere-Jesus.jpg

 

 

 

Éphémère vision de lumière

 

Pénétrante à me faire vibrer

Tu bannis ma colère

Dans un souffle de paix

Le monde reprend naissance

A mes yeux émerveillés

Lorsque a genoux je me mais a prier

Les malheurs de cette terre

Me semble insignifiant

Comme un mirage éphémère de poussière du temps

Ce temps qui fuit et court

Au rythme de ma vie

Tu me suis pas à pas là tout prés de moi

Toi en qui j’ai foi

Toi vers qui je me tourne

Lumière des lumières

Guide mes pas

Fait fuir les ténèbres

Loin très loin de moi


shena


Lire la suite

A toi mon frère

10 Janvier 2012 , Rédigé par shena Publié dans #Mes poésies

 A toi mon frère




270902__hands-heart-plaster-love_p.jpg


Je me souviens de ce chemin D’École,


Je t'ai donné la main, Petit garçon petit frère



Tu parlais de tout et de rien.

Et puis arrivé à l'École tu ne voulais pas me quitter

Je restais près de toi jusqu'à ce que la cloche sonne

Je n'aimais pas te voir pleurer

Tu me disais, marie saute le grillage vient me chercher

Alors, ils venaient te chercher et je regardais partir avec les larmes dans les yeux

Je prenais bien vite le chemin de mon lycée

J'allais encore être en retard

Moi aussi j'avais tant de mal de te quitter. Je me souviens

Tu as grandi de ce petit frère qui fut aussi mon premier enfant

Tu es devenu mon meilleur ami

Je te confiais la misère de ma vie de femme

E toi seul j'ai pu dire les secrets de mon cœur

Tu me prenais dans tes bras de jeune homme

Et me disais, marie fuit ne soit plus malheureuse

Ont s’endormez bien souvent en ce donnant la main

Tu m'écoutais avec ta douceur habituelle

Et depuis ton plus jeune âge

Tu étais si proche de moi

Comme personne ne la plus était, Je me souviens

Un soir mon cœur empli encore d'un drame

Je suis venu te parler

Mais tu n'étais pas là, partit déjà

Il m'avait encore battu

Et ce n'ai qu'à toi que je disais cela

Je suis ensuite rentré chez moi

Et je fis un rêve cette nuit là

Je t'entendis crier mon nom





« Marie !…..Marie!»





Je te vis, dans un accident éjecté de la voiture

Comme un pantin désarticulé

Je me réveillais en sursaut

Et la sonnerie du téléphone me dit

« Non ça n'aie pas un rêve »

La voie de maman m'a crié le départ de ta vie

Alors, j'ai hurlé ton prénom

Mon mari n'a pas voulu m'emmener te voir

Ce matin de janvier j'ai couru ...couru à en perdre haleine,

Voyant ton visage

Tu es parti sans que je sois près de toi

Comme tu l'as' toujours étais pour moi

Tombant a genoux priant pour ce ne soit pas vrai

Arriver à l'hôpital il n'y avait plus rien à faire

Ta vie s'était tu

Dans cette chambre ou tu n’étais plus, Je me souviens

Une nuit tu es venu me retrouver du haut de ton ciel

Là tout près de moi

J'ai senti ta main sur la mienne

Et tes yeux emplis de larmes tu m'as dit

« Marie je dois partir plus haut je ne serais plus près de toi »

Tu m'as fait un sourire

Et Plus haut tu es parti, Je voudrais

Que du haut de ton ciel tu écoutes encore mon cœur

Te dire petit frère je ne t’oublie pas

Tu es toujours là en moi

Je voudrais tout simplement que tu entendes ma voix

Te dire je t'aime je t'aime des millions de fois

Je voudrais qu'un envole de parfum subtil embaume ton voyage au bout de la lumière

Je voudrais te tendre la main et cette fois serge

C’est moi qui te dis saute la barrière

Ta main m'a quitté

Ne me laisse pas, Je voudrais

Te dire ma tendresse

Que l'oiseau qui s'envole l'emporte vers toi

Toutes les paroles que tu n’entends pas, Je ne suis

Que cette solitaire depuis que tu n'es plus là

Je ne suis Que cette femme qui survie sans toi

 

Lire la suite

État D’âme

31 Décembre 2011 , Rédigé par shena Publié dans #Mes poésies

État D’âme

 

 

FEMME-COUCHER-DE-SOLEIL

 

Voit-tu la vie a passé je suis ici a l’automne de ma vie.

Ont dit que les couleurs de l’automne sont les plus belles.

Est-ce vrai?

J’ai écouté mes rêves de jeune fille, mes rêves d’amour.

Mais ne s’avis-je pas a quel point les rêves peuvent,

Mentir et tricher

Me cachant la violence, la haine, la douleur de perdre,

Quelqu’un que l’on aime,

Comme des images s’imprègnent, à l’ infini,

Sur le film de ma vie, Où je fus le héros dérisoire

Je fus seule bien souvent

Comme si j’étais sur le toit du monde

A hurler mon impuissance,

Et que nul ne m’entendit jamais.

Je suis cette fleur fragile n’ayant

Pas connu le printemps

Pédophilie et un mot connu aujourd’hui.

Une des barrières de ma vie

J’ai en moi cette petite fille blessée meurtrie

Cette petite fille que je berce parfois

Chaque larme de mes yeux,

Versés dans le creux du ciel

J’ai subit avec courage ce chemin, ma vie

Je suis aujourd’hui cette femme déchirée

A l’automne de ma vie

Là ou rayonne les couleurs du midi

Avec l’espoir et le désir de paix

Que le printemps soit beau pour vous mes enfants

Car la vie passe et ne revient jamais

Lire la suite

Vogue sur les flots

19 Décembre 2011 , Rédigé par shena Publié dans #Mes poésies

Vogue le bateau sur le lointain rivage
Emporte mon fardeau, déchires les imageshttp://nsa19.casimages.com/img/2010/11/08//101108115358412525.gif

De tous ce qui na pas était sage
Dans mon voyage, ma vie…
Vogue sur les flots, ne sombre surtout pas
Emporte tout les maux tristes, que je porte en moi
Ne descend pas ta voiles laisse souffler les vents
Et si l’orage gronde laisse-le t’éloigner
De mon esprit en délire
Laisse toi chavirer, et dans les eaux profonde
Dépose, dans la nuit des ondes
Le mal être, le vide,
Ma solitude intérieure
Dans ses eaux profondes
Ou celui qui prit mon enfance
A perdu la vie
Dépose a ses pieds tout le mal qu’il ma fait
Qui depuis ma suivie pas à pas
Vogue le bateau, gonfle tes voiles
Comme les ailes d’un ange
Emporte avec toi le gris de mon âme
Et délivre-moi.


 

 


Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>